Nicolas Dautricourt

Prix Georges Enesco de la SACEM, Révélation Classique au Midem de Cannes, invité aux 23èmes Victoires de la Musique Classique à Toulouse et membre de la Chamber Music Society of Lincoln Center de New York, Nicolas Dautricourt est sans conteste l’un des violonistes français les plus brillants et les plus attachants de sa génération.

En janvier 2019 il a fait ses débuts à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre National d’Ile de France dans le deuxième concerto de Prokofiev sous la direction de Jamie Philipps, et se produit régulièrement sur les plus grandes scènes internationales, Kennedy Center, Alice Tully Hall, Wigmore Hall, Moscow Tchaikovsky Hall, Tokyo Bunka Kaikan, Salle Pleyel, Cité de la Musique et Théâtre des Champs-Élysées entre autres.
Egalement l’invité de prestigieux festivals classiques ou de Jazz tels que le Festival Enesco de Bucarest, Lockenhaus Kammermusikfest, Music@Menlo, Ravinia, Pärnu, Davos, Sintra, Folles Journées de Nantes et Tokyo, Jazz à Vienne, Marciac Jazz Festival, Jazz à la Grange, il s’est déjà produit en soliste avec le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de France, Detroit Symphony, SWR Saarbrücken, BBC Wales National Orchestra, Aachen Symphony, Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre Symphonique du Québec, Oulu Sinfonia, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, Novosibirsk Philharmonie, International Players Busan, Mexico Philharmonic, NHK Chamber Orchestra, Kanazawa Ensemble, sous la direction de Leonard Slatkin, Paavo Järvi, Fabien Gabel, Yan-Pascal Tortelier, Tugan Sokhiev, Frédéric Chaslin, Philippe Auguin, David Niemann, Wolfgang Doerner, Carlos-Miguel Prieto, François-Xavier Roth, Eivind Gullberg Jensen, Gabor Takacs-Nagy, Michael Francis, Kazuki Yamada, Yuri Bashmet et Dennis Russell Davies.
Primé aux concours internationaux Wieniawski, Lipizer et Belgrade, il a étudié avec Philip Hirschhorn, Miriam Fried et Jean-Jacques Kantorow, et est depuis 2021 professeur de violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles.
Nicolas Dautricourt est par ailleurs un grand passionné de tennis. En Mai 2018, alors qu’il est invité à prendre part au prestigieux Trophée des Célébrités du Tournoi de Roland Garros, il effectue un parcours sans faute jusqu’en quart de finale (deuxième tour), non sans infliger au passage au célèbre comédien Michel Boujenah un cinglant 6/1 6/0. Une défaite certes cruelle, de l’aveu même des deux protagonistes, mais probablement nécessaire.
Directeur artistique des « Fêtes Musicales de Corbigny », Nicolas Dautricourt joue un magnifique instrument d’Antonio Stradivarius datant de 1713, le « Château Pape-Clément », généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez, et en janvier 2021, est nommé Chevalier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture.

[http://www.nicolasdautricourt.com]

 

Crédit photos Pascal Thiebaut et Bernard Martinez